Le Livre D'Elie, mon genre de littérature

Publié le par Sylc

Il y en a qui ont des avantages sympas dans leur boulot.
Les boulangers ont déjà leur pain frais le matin (enfin quand le pain est prêt, c'est le boulanger qui est rassis).
Les routiers ont leur bureau personnel partout ou il passe.
Les entraîneurs du PSG touchent à coup sûr leur prime de précarité.
D'autres prennent leur petite dose de radiation tout les jours en espérant devenir des super-héros.
Les médecins n'ont pas besoin de sortir pour choper des saloperies, on leur amène a domicile.
Personnellement, je vois - ou je vois passer - des films à tour de bras, avant tout le monde, ou alors bien... bien..... bien..... après tout le monde.
Mais c'est un vrai boulot, si si, j'vous jure. A celui qui me dirait "tu passes ta journée devant la télé", ben je pourrais lui répondre que c'est comme dire à un serveur qu'il a du bol d'aller tout les jours au restau...
Comme dans tout les boulots, il y a de la bonne et de la mauvaise journée.
La mauvaise:
Le pain qui lève pas, un pneu crevé, un joueur qui reçoit sa fiche de salaire, un réacteur qui s'arrête, un patient qui se mouche avec le coude mais c'est le votre, un film de propagande chinoise des années cinquante sur les bienfaits de la dictature a traiter pendant quarante heures...
La bonne:
Une miche bien gonflée (ah ben bravo...), une automobiliste siliconée qui a besoin d'un coup de cric (rooohhh, ça suffit), un joueur qui reçoit la deuxième page de sa fiche de salaire, un réacteur qui redémarre, un hypocondriaque qui crache quand même ses 23 euros, un film inattendu que l'on aperçoit sur un écran.

bookofeli haut23
affiche-the-book-of-eliJamais entendu parlé de ce film. C'est l'étalonnage hyper stylisé qui a attiré mon oeil, l'action a fait le reste. Un univers post apocalyptique qui n'est pas sans faire penser à un certain Mad Max, au moment ou il serait finalement définitivement tombé en rade d'essence. Contexte très à la mode. Pas si étrange tout ces post-apocalyptiques en ces temps d'inquiétudes sur l'avenir de notre climat, entre Le fils de L'Homme, Resident Evil Extinction, The Road, Je suis une Légende, Diary of the Dead (bon Romero fait que ça, je sais), Doomsday, Numéro 9, 2012, Mutant Chronicles,  un nouveau Judge Dredd en préparation ou The Fallout (pas une adaptation du jeu, même si c'est le réal d'Hitman qui le fait), on aurait presque de quoi commencer à creuser son jardin pour stocker des boites de fruits au sirop dans son abris anti-atomique.
Ici on est plutôt dans le côté série B sur-vitaminé. Une distribution mené par Denzel Washington et Garry Holdman, un monde désertique poussiéreux et sans pitié, entre Mad Max et un bon western crasseux, avec une grande rasade de baston au corps à corps pour remplacer les armes à feux.

Il est méchant le nouveau spectacle d'Eli Semoune....

Trêves de discours, laissez vous convaincre par les quelques images de la bande annonce, qui sont bien suffisantes à éveiller l'intérêt.

 

Ah crotte, le film chinois c'est le premier épisode d'une trilogie....

Sortie le 10 février 2010

Publié dans News Diverses

Commenter cet article