Horribilis et je ne verrais plus jamais mon Round-Up du même oeil

Publié le par HorribiSylc

 

Cet excellent film dont je n'avais pas le courage de faire un article bien qu'il le mérite est une excellente remise à jour du film de série B (il pourrait s’appeler L’invasion des limaces venus de l’espace) dans la veine de Le Blob et dans un esprit fun très contemporain que l'on pourrait apparenter à The Faculty. Du bon gore, un scénario éculé mais bien exploité, et un humour premier et second degré pas piqué des hannetons, le réalisateur James Gunn s'en tire excellemment bien pour un premier film. Il est très rythmé, pas trop téléphoné (ce qui est une prouesse pour ce genre de scénario), et pas vraiment complaisant avec sa galerie de personnages assez bien caricaturée.

 

Avec surtout une bonne carrière de scénariste derrière lui (avec du bon et du mauvais, de L’armée des morts avec Zack « Watchmen » Snyder au deux Scooby-doo) il s’attaque actuellement à son prochain film, Super, l’histoire d’un homme qui essaie de devenir un super-héros mais qui n’a aucun pouvoir.

 

  Horribilis était donc la réponse de « Lenny l’estomac fragile », et comme personne ne l’a trouvé, c’est que vous ne l’avez probablement pas vu, alors je vous conseille d’aller le louer illico presto, et de passer avant par Jardiglande pour vous acheter un bon répulsif à limaces, on ne sait jamais.

 

On ne reconnaît pas trop Michael Rooker avec son petit côté From Beyond....

Publié dans Critiques

Commenter cet article