Aliens vs Predator - Requiem

Publié le par MaToSy


J'en entend déjà qui rigole à l'idée de la lecture d'un article sur ce concept "bien nanard" que de faire se rencontrer des aliens et des predators. Oui mais voilà moi j'aime bien les "Alien", j'aime bien les "Predator" et, au risque d'en choquer certain, j'aime bien les "Alien vs Predator". De mémoire tout à commencer dans Prédator 2 quand Danny Glover, qui au final, n'avait pas passé l'âge de ces conneries, rentre dans le vaisseau du prédator et nous permet au passage de découvrir fugitivement, pendu entre autres trophées, un crane d'Alien. Je me rappel à l'époque combien mon cerveau de Teenager avait trouvé l'idée brillante et pleine de promesses. Il aura donc fallu attendre 13 ans, quoique "attendre" soit un bien grand mot, pour que le concept soit exploité au cinéma. A l'époque, je n'ai d'ailleurs pas sauté sur l'occasion et me suis contenté d'une sortie DVD. Et là bonheur, comme à chaque fois où presque que je m'attend au pire, je suis agréablement surpris. Passé le côtés lourd du sosie de l'homme artificiel appelé Bishop dans Alien, le 8éme passagers, qui est en fait l'original, qui servira de modèle parce-que, parce-que... Bein parce-que ça fait un lien de plus et puis parce-que c'est comme ça, je doit dire que le reste m'avait plutôt convaincu. La fin laissait présager une suite et voilà que 4 ans plus tard, la suite sort au cinéma. Re-belote, ne croyant pas au miracle d'avoir deux fois une bonne surprise, je reste tranquillement chez moi. Ce n'est donc, qu'hier soir que j'ai découvert la suite, baptisée Requiem, bien au chaud dans mon canapé...

Ça commence très très fort puisque c'est une vrai suite. On nous ressert les quelques dernières minutes du 1, histoire de nous remettre dedans, et on repart pour 1h30 de carnages. Ce dernier opus de la saga Alien et/ou Predator et sans conteste le plus proche d'un film "d'horreur" classique. Non pas que l'on aient peur, le film ne joue presque pas la dessus, mais parce-que c'est sans compromis, et que c'est gore. Bon je suis pas spécialiste du gore, mais franchement il y a quelques scènes qui sont bien crade. J'en profite pour mettre mon "Parental Advisory", quand je dit que le film est sans compromis, c'est vraiment sans compromis, on vois des gosses qui servent d'hôte et cela jusqu'à la sortie du parasite et on vois même des femmes enceinte qui subissent le même traitement alors attention aux âmes sensibles. Bon, le ton du reste du film, qui ne joue pas sur l'hyper réalisme aide à un certain détachement, mais quand même, c'est parfois un peu dur. Alors faites bien attention, je vous aurait prévenu. Sinon, ce côtés sans compromis a quand même pout intérêt d'apporter quelques surprises bien sympa. Par exemple, ce genre de film à généralement son lot de personnages que l'on fait survire coûte que coûte, jusqu'à la fin. Et bien pas là. On fait pas dans la sensiblerie ici monsieur! Point notable également, le nombre de clin d'oeil au reste de la saga est assez significatif sans être lourd pour autant. Ça donne un côtés hommage plutôt sympa. Bref, sans être aussi surprenant que Predator (celui avec le gouverneur de Californie) ou aussi culte qu'Alien (Celui avec Sigourney Reaver, bon ok c'est pas drôle), Aliens vs Predator Requiem apporte un petit quelque chose de novateur à la saga, l'absence de morale.
Requiem est aussi un excelent moyen de se remettre dans le trip en attendant le prochain "Predators" que Robert Rodriguez doit réaliser en 2009. Miam! Miam!

Bons films

Karvak


Pour ma part, j'ai eut une expérience différente pour aborder ces films. J'aime beaucoup Paul W. Anderson, qui a réalisé le premier opus, et qui pour mémoire, a réussis quelques bonnes surprises et quelques beaux nanarres, avec toujours des projets alléchants dans les poches. J'en reparlerais dans les news de la semaine. J'avais donc, malgré les critiques acerbes de la plupart des gens qui l'avait vu, un bon à priori sur le film. Ce ne fut pas pour moi une bonne surprise, mais pas une mauvaise non plus, si ce n'est le regret que cela aurait pus être mieux.
Paul W.  Anderson est un réalisateur assez inégale, et là, à part son exploitation classique des ficelles de la série B, il ne fait pas étalage de ses meilleurs qualités. On sent une ambition de "grande production" pour respecter l'aspect grand cinéma de l'origine des créatures, mais est-ce la production multinationale (États-Unis, Canada, Allemagne, République tchèque, Royaume-Uni), le casting très inégale ou le montage mollasson, mais le film souffre d'un sérieux manque de rythme qui aurait pus comblé un public plus large. Il manque un je ne sais quoi, ou de la production plus blockbuster ou au contraire une fraîcheur de jeune réalisateur de série B à faible moyen pour réellement emporter le morceau.
C'est donc avec un a priori négatif que j'ai attrapé la suite, avec un peu la même démarche que Karvak (pas que l'on boite du même côté, gros malin). Et là, surprise il possède un des éléments qui manquait au premier et que j'ai déjà abordé, la fraîcheur de deux jeunes réalisateurs qui ont pris le projet comme un vrai film de série B, hors de nombreux codes du genre et sans concession, un peu à l'image que l'on pourrait se faire d'un film "indépendant".
Je ne vais quand même pas vous trompez sur la marchandise, ce n'est évidemment pas un grand film, mais il a le mérite de proposer une vision un peu plus film d'horreur "cru" comme le disait Karvak qui mérite le détour.
Je réitère le warning de Karvak, le film est vraiment réellement dérangeant dans sa cruauté à de nombreux passages, donc âmes sensibles s'abstenir, ou s'endurcir, au choix.

Sylc

Euh ... Vrai Film d'Horreur ? je captais pas trop avant de voir la bande annonce du 2 car effectivement ça à l'air puissant. Mais le 1... c'était bien marrant mais pas du tout dans ce que j'appelle un film d'horreur... en même temps j'ai peut être une tolérance particulière pour le brutal mais j'ai une référence terrible pour le trouillomètre dans un film ma chérie !!! En effet, elle a peur de certaines scènes de Buffy contre les Vampires, et je me rapelle comment que je m'étais marré lorsque je regardais Alien Vs Predator et qu'elle s'assit à côté de moi en me disant sympa ton film et le regardant avec plaisir jusqu'à la fin... Sachant qu'elle avait matté Doom peut de temps avant je rangeais ce film dans la même catégorie de série B (que j'aime bien mais sans prétention). Or le 2 à l'air d'être vraiment un cran au dessus même si les références sont soulignés à l'américaine (T-shirt FBI sur les gens du FBI pour qu'on comprenne qu'ils sont du FBI... vous me suivez ?) Bref j'ai hâte ...

En tout cas pour un vrai film d'horreur je dirais qu'il faudrait que ça se passe dans le comté de Ruggsville, que le final soit un Capt'ain Spaulding victorieux montant dans le vaisseau et devenant un Predator ^^

Furax

Aliens vs Predator - Requiem 02 Janvier 2008
Réalisé par Colin et Greg Strause
Avec Steven Pasquale, Reiko Aylesworth, John Ortiz


!ATTENTION!     LA BANDE ANNONCE POURTANT "OFFICIELLE" CI-DESSOUS SPOILE LE FILM      !ATTENTION!

 



!ATTENTION!     LA BANDE ANNONCE POURTANT "OFFICIELLE" CI-DESSUS SPOILE LE FILM      !ATTENTION!

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Clyde! 29/04/2009 03:19

j'ai trouvé cette suite amusante, on mate ça sous la couette avec une bonne gastro,, divertissant.

Sylc 29/04/2009 04:41


Avec une bonne gastro on se retrouve quand même à la limite du film à chier
:)


Sylc 29/04/2009 02:29

Humhum... je penses qu'il faut regarder les films avant d'émettre des idées qui pourrait paraître originale. Si cette idée vous ai venus, une fois ou trois peu importe, louer ces films, ils vous plairont probablement.

Furax 28/04/2009 23:22

Marrant comme idée ...
Marrant comme idée ...
Marrant comme idée ...

Mais pourquoi 3 fois ?

lulu 28/04/2009 22:57

N'empèche, ils ont pas encore pensé à la suite ultime : l'alien qui féconde un prédator et qui donne un PREDALIEN! (ou un ALIENDATOR au choix).

lulu 28/04/2009 22:57

N'empèche, ils ont pas encore pensé à la suite ultime : l'alien qui féconde un prédator et qui donne un PREDALIEN! (ou un ALIENDATOR au choix).