Black Christmas, The Lost, A la folie Pas du tout, c'est la semaine de MaToSy

Publié le par MaToSy

http://www.shockya.com/news/wp-content/uploads/black_christmas_remake_poster.jpgBlack Christmas
De Glen Morgan
Avec Michelle Trachtenberg, Mary Elizabeth Winstead...

Pour cerner l'histoire et le style, il suffit de parler de peu d'éléments. Le plus évident est sa parenté avec Halloween et toutes les déclinaison de slasher qui en ont découlés. Pour ne pas vous détourner dés maintenant, il convient de vous parler du réalisateur. Comparse scénariste de James Wong, il a grandement officié à l'écrit pour bon nombre d'épisodes d'X-files, Millenium et également Destination Finale pour le cinéma. Si cela vous dit quelque chose vous avez déjà une idée de la mécanique du film. Sous une image contrastée et saturée à souhait se cache un scénario pot-pourris de tout ce qui se fait dans le genre, sans pour autant perdre un esprit propre et une certaine inventivité dans la mise en scène. On sent le fan qui joue avec les codes pour les avoir déjà longuement manié dans ses précédents scénarios. On retrouve avec un certain amusement la trame d'Halloween, de Dément et de pas mal d'autres films, utilisé avec un second degré latent qui masque efficacement le manque générale d'originalité. Comme pouvait l'être Destination Finale, le film est assez "fun". C'est un bon divertissement bien réalisé, avec ce qu'il y a de jubilant dans la multiplication des meurtres gores dans un scénario avec quelques tiroirs bien sentis. Comme un pot pourris, cela sent un tas d'odeurs agréables différentes sans avoir son parfum propre.
Un vrai film pop-corn. Et avec ça vous me mettrez deux yeux sur le plat s'il vous plaît.
Sylc

  
The Lost
Sortie le 29 Fevrier 2008 (USA) 
Réalisé par Chris Sivertson 
Avec Marc Senter, Shay Astar et Robin Sydney.


Ray est un adolescent aussi ténébreux que charismatique. Il est accompagné en permanance par deux paumés qui  le craignent autant qu'ils l'admirent. Son influence sur les deux
jeunes ne trouve pas même de limite, lorsque ce dernier assassine deux campeuses parcequ'il les croit homosexuelles, et donc hors de son pouvoir de séduction. L'enquéte ne permet pas d'établir la culpabilité de Ray ni la complicité de ceux qui se croient ses amis. 4 ans plus tard, on découvre, comment on évolué les 3 protagonistes.
Si comme moi, il vous arrive de parcourir les pages de Mad Movies, ou que vous suivez l'actualité fantastique, et notament au travers du dernier Festival de Gerardmer vous connaissez déjà The Lost. Il ne faut pas vous géner pour dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires. Si par contre, vous n'avez pas encore fait la connaissance de Ray Pye, profitez de la chance que vous avez de pouvoir découvrir cette petite production indépendante. J'ai tendance à être beaucoup plus tolérant avec les "petits" films que je ne le suis avec les grosses prod, alors, ne vous attendez pas non plus à un chef d'oeuvre, mais cette plongée dans la tête de ce sociopathe narcissique ne vous laissera probablement pas indifférent.

Karvak




A la folie, Pas du tout  
Sortie le 27 Mars 2002
Réalisé par Laetitia Colombani
Avec Audrey Tautou et Samuel Le Bihan.

J'ai de gros à priori avec la production cinématographique française. J'ai l'impression que nous ne sommes bon qu'à faire rire ou pleurer. C'est d'ailleur, sûrement ce que pense aussi les producteurs, puisqu'ils n'investissent pas souvent dans d'autre genre que le comique ou le dramatique.
Quand un film français semble sortir de ces styles, je ne peux malheureusement pas m'empécher d'avoir peur du résultat... Mais voilà, ma vieille curiosité associée à l'envie de contribuer à faire sortir du "guetto" où il s'est enfermé, mon cinéma national bien aimé, m'amène souvent à dépasser mes appréhensions. Là en l'occurence, quand j'ai vu que Samuel Le Bihan était au casting, j'ai faillis aller reposer le DVD sur l'étagère. Monsieur, "Je joue mal-heu!", trés peu pour moi. Mais bon en même temps une collégue m'avait dit que c'étais bien... Bref, j'étais piégé. Et bien des pièges comme ça c'est quand on veux que je m'y fait prendre! J'ai trouvé dans ce film, exactement ce qui était marqué sur la pochette : "Un thriller diabolique!" et même un peu plus encore. Le scénario et vraiment bien ficellé et nous tiens en haleine jusqu'à la fin. Enfin presque, la dernière minutes étant un peu foireuse... Cela dit ça ne gache rien, c'est juste que la scénariste à voulu en faire un petit peu de trop, ou qu'elle nous a pris un peu pour des c**, mais bon, le reste est tellement bien qu'on ne saurai lui en tenir rigueur. Et une fois n'est pas coutume, même Samuel Le Bihan joue bien, c'est dire si ça vaut le coup de le voir! ;-)

Karvak

Publié dans La semaine de MaToSy

Commenter cet article

Furax 14/04/2009 19:48

"On retrouve avec un certain amusement la trame d'Halloween", "Comme pouvait l'être Destination Finale", "mettrez deux yeux sur le plat s'il vous plaît"

TOI TU LES VENDS RUDEMENT BIEN LES FILMS QUE TU VEUX QU'ON REGARDE !!! J'ACHETE ^^

NOte Karvak est pas en reste "Madmovies", "Gerardmer" .... vous pourriez vous recycler sur les marchés les gars sans déc ! C'est pour ça que je t'envoie des félicitations pour "A la folie pas du tout" avec un affiche pareil c'était pas gagné c'est courageux de poster dessus !!!
en tout cas même un Le bihan pas mauvais me semble pire a regarder qu'un vin diesel mauvais et/ou mal doublé, on peut toujours ce dire que c'est une super production Turc !!!!