Le Parfum, Paranoïak, la semaine de Matosy

Publié le par MaToSy



http://img.ozap.com/00794136-photo-affiche-le-parfum-histoire-d-un-meurtrier.jpgLe Parfum,  Histoire d'un Meurtrier
De Tom Tykwer d'aprés Patrick Süskind
Avec Ben Wishaw, Alan Rickman, Dustin Hoffman

Une sacrée distribution pour une adaptation ambitieuse.
Vous me direz que ça devient une habitude, mais je fais apparemment dans les adaptations en ce moment, et encore une fois, je ne saurais que chaudement vous conseiller le roman de Süskind, qui vaut vraiment le détour.
Le film, à part la première séquence, retranscrit assez efficacement le roman, dans l'image suintante de crasse du 18ème siècle. La photo et les décors sont excellemment bien travaillé, le choix des acteurs et tout à fait convaincant, on ne peut que regretter que le réalisateur ai cédé à quelques effets de styles à la mode et qui ne colle pas un instant à l'histoire (notamment un vilain accéléré tout pourris à un moment clef). On arrive presque a ressentir aussi bien que dans le roman ce qu'est Jean Baptiste Grenouille, un être qui, part bien des aspects, n'a rien d'humain.
Ne vous attendez pas à un "Jack the Reaper like", vous seriez bien déçu, le moteur scenaristique s'attachant (fidèlement) à ce qu'est le tueur  plutôt qu'à ses meurtres, contrairement à ce que laisse penser la bande annonce.
Un film à voir aprés une journée pourris, un jour de pluie alors que votre voiture n'a pas démarré, histoire de ne pas reprendre confiance en la nature humaine avant le lendemain.
Sylc


http://img84.imageshack.us/img84/8332/paranoiak4us1.jpgParanoïak
de DJ Caruso
Avec Shia LaBeouf, Carrie-Anne Moss, David Morse

Kale, 17 ans, est assigné à résidence pour plusieurs semaines pour avoir frapper un de ses professeurs. Avec son boîtier à sa cheville, il tourne en rond dans sa maison et se met à observer ses voisins pour passer le temps. Et, comme on s'y attendrait, des choses inquiétantes vont se dérouler devant ses jumelles et sa caméra...
Un scénario foncièrement original et absolument jamais exploité, et surtout pas par Alfred Hitchcock dans Fenêtre sur cour.
On doit tout de même accordé que le scénario est plutôt bien remanié pour un thriller sans prétention. Avoir pris un Djeun's à la place de James Stewart et avoir transformé sa jambe dans le sac par un boîtier électronique de localisation marche étonnamment bien et rend le film plutôt dynamique (on trompe la limitation de déplacement par le truchement de la caméra portée par les personnages secondaires). De plus Shia "Indianna" LaBeouf, qui me fait définitivement penser à un surricate sous acide  (je pense qu'à ce rythme il va avoir une attaque à 28 ans) aide grandement à rendre le film nerveux, sans parler de l'excellent David Morse (malheureusement encore sous exploité).
Bref, un bon divertissement qui remplis son cahier des charges, avec de petits moments de tension et quelques sursauts  en bonus...
Bon si vous ne l'avez pas vu, je vous conseillerais plutôt Les Nerfs à Vifs qui n'est pas dans la même veine, mais plutôt directement pris dans l'artère fémorale.
Sylc

Publié dans La semaine de MaToSy

Commenter cet article

école de communication et publicité Rouen 08/04/2009 12:52

Très sympa votre blog!! =)

Sylc 05/04/2009 23:01

Et bien tu vois, moi j'étais aussi aux fraises, mais dans le sens inverse, je savais pas que la version de Scorcese était un remake...

Furax 05/04/2009 22:03

Pour le Parfum effectivement le bouquin était génial reste à voir le film :)

Pour paranoïak... je crois que je me materai les Nerfs à Vifs d'ailleurs je savais pas qu'il y avait eu un remake en 1991 !!!