Inju, Ju-Rei et Tenacious D, c'est dans la semaine de Matosy

Publié le par MaToSy


Inju, la bête dans l'ombre.
Sortie le 03 Septembre 2008
Réalisé par Barbet Schroeder
Avec Benoît Magimel et Lika Minamoto.


Si l'on se fie a ce qui est marqué sur la jaquette, ce film est un thriller noir de chez noir, qui va au plus profond de nous chercher ce qui nous rend mal à l'aise pour nous "titiller" là ou ça fait mal. Bon, soyons réaliste, les 6 phrases inscrites, extraites de critiques de journaux pourtant sérieux qui encense le film sont peut-être un peut exagérées.
Un écrivain français part faire la promotion de son dernier livre au Japon. Le succès du roman attire l'attention d'un auteur mystérieux, jusqu'alors référence du genre littéraire en Asie, Shundei Oe. Ce dernier, réputé pour avoir la même personnalité que les personnages les plus vils de ses romans, vit comme une provocation la réussite d'un écrivain étranger s'inspirant à ce point de son oeuvre. Le français va se trouver mêlé à des événements qui vont l'amener à devoir enquêter sur ce personnage qui le fascine et qu'il à la prétention d'imaginer comprendre.
C'est bien filmé, le sujet est original, les prétentions sont internationale, mais il manque un petit quelque chose... Peut-être un Benoit Magimel un peut plus convainquant...
A voir tout de même ne serait-ce que par chauvinisme.

Karvak


Ju-Rei La Malédiction
Réalisé par Kôji Shiraishi, 2004
Avec Eriko Kazuto, Mirai Ueno, Chinatsu Wakatsuki, Eriko Ichido.

Je ne résiste pas à l'envie de vous parler de ce film, de toute manière, ça ne va pas être long. Je crois qu'à l'heure actuel, ce film est l'un des rares, si ce n'est l'unique, que je n'ai réussis à regarder. Et quand je dis pas réussis, je n'ai pas tenu plus de cinq minutes.
Une photo ratée, une bande son foireuse, une mise en scène poussive. Ce film n'est qu'une vague ressucée de la mode lancée par The Ring ou The Grudge. Et pourtant, je suis resistant à l'ennuis médiatique, j'en ai fait mon métier.
Le moteur de stress appliqué ici tient essentiellement à la tension qui s'installe en attente de l'éclair de peur, comme les films d'épouvante du même type. Mais le côté cheap de la réalisation n'est pas rattrappé par une inventivité ou une originalité nécessaire. On tombe du coup dans la définition péjorative de Karvak sur la série B, un film qui n'a pas les moyens de ses ambitions.
Bon, accordons lui le bénéfice du doute. Si quelqu'un tient (ou a tenu) plus longtemps que moi devant ce film, je l'invite bien volontier à nous faire partager son expérience.

Sylc


Tenacious D in : The Pick of Destiny  
Sortie le 04 Juillet 2007
Réalisé par Liam Lynch
Avec Jack Black et Kyle Gass.


Vu que la semaine de MaToSy n'est pas très fournie je vous prose ce film qui même si je ne l'ai pas revu cette semaine, mérite toute votre attention. Car attention, on parle d'un film culte...
Je suis personnellement un grand fan de Jack Black. Je ne connais pas l'homme mais j'adore l'acteur. Il dégage dans ses films quelque chose de l'ordre d'une folie douce bienveillante qui ne doit pas être si loin de mon idéal de vie. Alors quand Jack Black fait quelque chose, spontanément j'ai envie de le découvrir.
Et un jour, mon pote Ludo me dit : "Tu connais pas Tenacious D?". Je parle de la musique puisque c'est le point de départ de cette aventure. Il m'envoie un lien et là, j'ai halluciné. En plus, c'était "Tribute" et son génialissime clip. Autant dire que quand j'ai su qu'il y avait un film racontant, de manière purement imaginaire, comment le groupe c'était créé, j'étais super enthousiaste! Alors, ok, le film ne vaut pas les clips. Que j'ai longtemps attendu dans le film d'ailleurs. Mais franchement, c'est quand même carrément génial!
Alors je ne résiste pas à mettre le liens vers ce qui m'a fait découvrir ce phénomène. Mais attention le pouvoir addictif est énorme. A regarder a vos risques et périls....

Karvak




Publié dans La semaine de MaToSy

Commenter cet article

Bruce Kraft 22/08/2009 16:51

Perso j'ai aimé Ju-Rei pour son côté "fait avec deux bouts de ficelle" mais c'est clair que l'on ne peut pas le qualifier de Chef d'oeuvre...

Sylc 02/04/2009 01:09

Bon, j'ai pas vu Tenacious, et je suis pas aussi fan de Black que ça, mais j'aime quand même la ziq.
Pour Inju... ben je dirais que c'est un Barbet Schroeder, toujours à un je ne sais quoi du grand film, mais qui le rate toujours de peu, genre "l'Enjeu"ou "Kiss of Death" (un choix toujours sympathique pour la distribution cela dit)

Furax 29/03/2009 22:56

Mais pourquoi n'ont ils pas mis le clip !!!

Je relèverai peut être le défi pour Ju-Rei :)

Magimel, il a fait des trucs bien depuis la vie est un long fleuve tranquille ?