The Spirit

Publié le par MaToSy


Au risque de m'attirer les foudres de certaines personnes de mon entourage, je me jette à l'eau pour cette "critique" du trés décrié "The Spirit". Rapellez-vous j'ai dit que je ne parlais pas des films que je n'aimais pas...
Avant d'être un film, The Spirit est un personnage issu du comics éponyme de Will Esner. Alors, comme toujours, dans ces cas là, il y a ceux qui ont lu l'oeuvre originale dans les années 40 et il y a les autres. Sur ce coup là je fait partis des autres. Donc pas la peine de venir chercher ici une critique comparative des deux oeuvres... Ceci étant dit, c'est partis!

Tout d'abore, je tiens à souligner qu'une fois encore, Frank Miller nous asséne une sacrée claque visuelle. C'est trés proche de Sin City. Trop proche peut être pour certain. Mais pour ma part, ce style n'est pas pour me déplaire, bien au contraire. Dès les premières minutes du film, la "touche" Miller nous fait plonger dans une ambiance iréelle trés BD.

Les premières images nous montre le héro recevant un coup de fils de quelqu'un lui demandant de l'aide. Le héro enfile son masque et son chapeau, ça se passe dans les années 30 donc son costume n'est pas trés original, et cours sur les toits rejoindre son ami. La façon dont le héro saute sur les toits est trop particulière pour ne pas être délibérée. Cependant cette scène laisse d'un prime abord une impression bizarre... Le côté "faux" prend un peu le dessus sur le côté "style". Mais à la reflexion, je pense que cette course sur les toits avec sauts sur câbles, n'a pas d'autre but que celui de nous montrer que nous sommes dans un univers onirique. Comme si on nous criait : "Attention, ceci n'est pas un film d'action! Vous ne regardez pas les X-MEN!" 
Quand je regarde les X-MEN, c'est suffisement bien fait pour que j'y croit. Les mutants semblent pouvoir exister parceque le film rend cela plosible. Là, c'est tout l'inverse, c'est suffisement bien fait pour que l'on n'y croit pas. Et ce n'est pas péjoratif. Sans que cela enléve quoi que ce soit au film, il est clair que les personnages ne semblent pas pouvoir exister. Et c'est cela qui est remarquable. On ne cherche pas à les "habiller" d'un voile de réalisme, ils sont directement enfuis d'un comics!
Mais pour revenir à cette première confrontation avec l'univers du film, je dirai qu'elle fait parfaitement sont travail. Elle nous prépare à ce que l'on va voir aprés. D'ailleur cela marche plutot bien puisque, passé cette scéne, je n'ai plus éprouvé à ce point, ce sentiment de "faux" sur le reste du film.

The Spirit est un film anbigu. Son personnage principal semble plus tenir de "l'anti" que du "super" héro. Ses facultées d'analyse sont loin d'être exceptionnelles, ses répliques dénotent parfois d'un manque réel de répartie, et les situations dans lesquelles ils se trouvent embarquées le tourne souvent en ridicule. Le film ne pousse pas non plus trop loin dans ce sens, et ne deviens pas du coup un film comique. Les qualités indéniables du "Spirit" étant sont inaptitude à la mort, et sa facilité à faire fondre le coeur des femmes à chaque fois qu'il leur adresse la parole. Notre héro se maintiens donc étrangement tout au long de l'histoire entre super et anti héro, pendant que le film lui même navigue entre premier et second degrés.
The Spirit n'est pas le seul personnage intéressant du film. Samuel L. Jackson campe le complétement cramé du bocal, super méchant Octopus. (rien à voir avec Spiderman). Sa prestation vaut d'ailleur à elle seule d'aller voir le film. Et quand à Eva Mendés et Scarlett Johannson... Et oui il semblerait que Frank Miller aime les jolies femmes. Elles sont tous simplement parfaites dans leurs rôles, et comme on avait déjà pû le voir dans Sin City, portées au rend d'icones sublimées par la caméra.


The Spirit c'est une ambiance, des personnages hauts en couleurs mais aussi une histoire. Un heureux mélange de film noir, de comics, et de... quelque chose qu'on ne s'attendrai pas à voir mélangé avec un film noir.
Parceque bon avec un comics on peux s'attendre à tout...

Alors voilà un film qui ne vous laissera pas indifférent. The Spirit vaut la peine d'être vu ne serrai-ce que pour se faire son propre avis.
Mais Attention, ce n'est pas un film facile. Et à la reflexion, je me demande d'ailleur, si c'est vraiment un film...

Karvak

The Spirit 31 décembre 2008.
De Frank Miller, d'aprés l'oeuvre de Will Esner,
avec Gabriel Mach, Samuel L. Jackson, Eva Mendés et Scarlett Johansson.


 

Publié dans Critiques

Commenter cet article

darkeon 04/02/2009 21:28

Salut les cinéphiles ! bon, moi je fait partit de ceux qui on lu et aimé le Spirit de Will eisner (oui, à la bibliothéque de Cherbourg où je suis né, ils on l'intégrale!). Bon, autant avec ses propres BD le style était sympas, autant là... en fait c'est surtout le choix des acteurs qui me laisse perplexe. Bon, à voir... mais de prime abords ça m'attire pas des masses...

Furax 10/01/2009 13:20

Super article !

Je vais aller le voir au ciné même si les salles sont pourries !!! Je l'aurai raté si tu n'en avais pas parlé !!!

A+